top of page

Les règles d’or du transfert médical d’urgence

Lorsque la santé d'un patient nécessite une prise en charge d'urgence, il peut arriver qu'un établissement de santé, tel qu'un hôpital ou un centre médical, décide de transférer le patient vers une structure mieux équipée pour répondre à ses besoins. Cependant, cette décision doit obéir à des règles strictes afin de garantir la sécurité et le bien-être du patient.


Au Gabon, ces règles sont définies par le décret n°0204/PR/MS du 11 juin 2014.


Transfert médical d'urgence
Transfert médical d'urgence

1. Nécessité du transfert :


Le transfert d'un patient doit être fondé sur une nécessité réelle. L'établissement de départ doit prouver qu'il ne dispose pas des ressources ou des compétences nécessaires pour assurer la prise en charge adéquate du patient. Par exemple, si un centre médical ne dispose pas de l'équipement adéquat pour traiter une blessure grave, le transfert peut être justifié.



2. Communication inter-établissements :


Avant tout transfert, une communication doit avoir lieu entre l'établissement d'origine et celui de destination. Cette étape est cruciale pour s'assurer que l'établissement de destination est prêt à accueillir le patient et à poursuivre les soins appropriés. Imaginons qu'un patient blessé arrive dans un hôpital qui n'a pas de service de chirurgie disponible. Un transfert vers un hôpital avec un service de chirurgie serait nécessaire et serait coordonné par la communication entre les deux établissements.



3. Stabilité du patient :


Avant le transfert, l'état du patient doit être stabilisé autant que possible. L'établissement initial doit fournir les soins d'urgence nécessaires pour que le patient soit dans un état satisfaisant pour le voyage vers l'établissement de destination. Par exemple, si un patient a subi un traumatisme grave, l'établissement initial doit stabiliser ses signes vitaux avant de le transférer.



4. Communication du dossier médical :


Le dossier médical du patient, comprenant des informations cruciales sur son état de santé, doit accompagner le patient tout au long du transfert. Cela garantit que l'établissement de destination dispose de toutes les informations nécessaires pour assurer une prise en charge continue et adaptée. Par exemple, si un patient souffre de conditions médicales préexistantes, ces informations doivent être partagées pour une prise en charge appropriée.



5. Continuité des Soins :


L'établissement de destination doit assurer une continuité des soins. Cela signifie qu'il doit prendre en charge le patient dès son arrivée et poursuivre les traitements appropriés pour sa condition médicale. Cette continuité garantit que le patient reçoive des soins cohérents, malgré le changement d'établissement médical. Par exemple, si un patient est transféré d'un hôpital à un autre après un accident, l'établissement de destination doit poursuivre les traitements nécessaires tels que les antibiotiques ou les interventions chirurgicales.


En suivant ces règles d'or du transfert médical d'urgence, les établissements de santé garantissent une prise en charge cohérente et adaptée à chaque patient, même dans les situations les plus critiques. Il s'agit d'une responsabilité essentielle envers la santé et le bien-être des patients, assurant qu'aucune interruption dangereuse ne se produit dans le processus de soins, peu importe la situation d'urgence.



Cet article vous a-t-il été utile ?

  • Carrément !

  • Pas vraiment...


Comments


bottom of page