top of page

Projet de réforme des retraites : quelles répercussions sur la santé et le système médical ?

Dernière mise à jour : 16 août 2023

Le paysage législatif gabonais s’apprête peut-être à subir un bouleversement majeur avec l'annonce par le président candidat à sa propre succession d'une réforme des retraites en 2024. Ce projet de réforme prévoit notamment un ajustement de l'âge de départ à la retraite, qui passerait de 60 ans à 65 ans. Cette annonce suscite des débats et des questionnements, particulièrement dans le contexte du droit de la santé.


Dans cet article :



État des lieux : des flexibilités déjà envisagées


En 2011, un décret [1] avait établi des dérogations en ce qui concerne la limite d'âge de départ à la retraite dans certains secteurs au Gabon. Ce texte énonçait que l'âge de départ à la retraite était fixé à 60 ans, mais que des dérogations spécifiques pouvaient abaisser cet âge à 55 ans ou le relever à 65 ans, en raison des particularités de certaines activités.


Ces dispositions, depuis incorporées dans le code du travail (article 78 nouveau), ont été élaborées avec la souplesse nécessaire pour prendre en compte la diversité des activités, reconnaissant ainsi que certaines professions nécessitent une évaluation individualisée de la capacité à continuer de travailler ou à prendre leur retraite.


L'article 4 du décret de 2011 autorisait déjà l'âge de départ à la retraite des médecins et des pharmaciens à être fixé à 65 ans. Cette mesure s'inscrivait probablement dans la reconnaissance du rôle crucial que jouent ces professionnels dans le système de santé, où l'expérience et l'expertise sont souvent des éléments essentiels.


Toutefois, avec la réforme envisagée, l'élévation de l'âge de départ à la retraite à 65 ans concernera non seulement les médecins et les pharmaciens, mais s'appliquera désormais à tous les travailleurs, y compris ceux du secteur de la santé. Une telle perspective soulève plusieurs interrogations et invite à une analyse plus approfondie de ses répercussions potentielles.



Quel impact sur la santé des travailleurs ?


Bien que l'objectif visé par cette réforme puisse être d'assurer la viabilité à long terme du système de retraite face aux enjeux démographiques, elle ne doit pas seulement être appréhendée du point de vue économique.


Prolonger l'âge de départ à la retraite pourrait engendrer des risques de santé accrus pour certains individus, pouvant influencer leur qualité de vie à long terme. Les métiers exigeants, tant physiquement que mentalement, pourraient engendrer des défis de santé à mesure que la vie professionnelle est prolongée.


La question de la capacité à maintenir une performance adéquate et à préserver leur bien-être général doit être scrupuleusement évaluée. Le débat doit tenir compte de ces facteurs pour garantir une approche équilibrée et éthique. La santé et le bien-être des individus devraient être au cœur de toute décision législative en la matière.



Quelles conséquences pour le secteur de la santé ?


Les implications de ce projet de réforme touchent non seulement les professionnels de la santé, mais également les patients et le système de santé dans son ensemble.


Les professionnels de la santé jouent un rôle pivot dans la fourniture de soins de qualité. Cependant, l'exercice médical est exigeant, tant sur le plan physique que mental. Les médecins, par exemple, sont confrontés à des situations complexes et souvent stressantes. Élever l'âge de départ à la retraite pourrait potentiellement compromettre la qualité des soins, car la fatigue, le stress accumulés et la baisse des capacités physiques et mentales liées à l'âge pourraient nuire à la performance de ces professionnels. Cela pourrait davantage mettre en péril la confiance des patients dans le système de santé et la sécurité des soins.


En outre, la réforme peut potentiellement remettre en question les équilibres entre les générations au sein du secteur de la santé. Les jeunes professionnels pourraient être confrontés à des opportunités limitées si les praticiens plus âgés continuent de travailler plus longtemps, ce qui pourrait avoir des répercussions sur la formation et le renouvellement des compétences.



En fin de compte, bien que l'extension de l'âge de départ à la retraite puisse être vue comme une tentative de maintenir la main-d'œuvre plus longtemps sur le marché du travail, il est crucial de tenir compte des spécificités de chaque secteur. Le secteur de la santé, en particulier, doit être examiné avec soin, car il a un impact direct sur la qualité de vie des patients et la sécurité des soins. Si cette réforme devait voir le jour, les autorités devraient travailler en étroite collaboration avec les professionnels de la santé pour trouver des solutions qui garantissent à la fois une retraite adéquate et la continuité des soins de qualité.


 

Comentarios


bottom of page